Demain nous appartient : "Jules va être le seul à soutenir Charlie" confie Xavier Widhoff.

Posté: 2020-12-28 20:00:10. | Par Admin

Telsete/TF1 AlloCiné : Vous incarnez Jules dans Demain nous appartient depuis près de deux ans maintenant. C'est votre premier rôle à l'écran. Quel bilan tirez-vous de ces deux ans ?Xavier Widhoff : J'ai beaucoup grandi en deux ans. J'avais fait énormément de théâtre avant, et je me suis vite rendu compte que la télévision était un exercice très différent. Ce n'est pas du tout le même format, les mêmes attentes. Le jeu ne peut pas être pareil. Donc, forcément, le bilan de ces deux ans c'est que j'ai beaucoup appris grâce à Demain nous appartient. Je pense qu'il n'y a pas meilleure école. Au départ, quand vous êtes arrivé pour l'arche sur l'évasion de Bilel et de Corkas, pouviez-vous imaginer que vous seriez encore là deux ans plus tard ?Non, pas du tout. À vrai dire, tout est allé très vite. J'ai passé le casting et je crois que j'étais à Sète 72 heures plus tard. C'est arrivé un peu du jour au lendemain. Je suis arrivé ici, j'étais hyper excité, hyper heureux, mais je ne savais pas combien de temps j'allais rester dans la série. Et je pense que même la production n'en avait aucune idée. Demain nous appartient Sortie le 17 juillet 2017 | 30min Série : Demain nous appartient Avec Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur, Clément Rémiens, Clément Rémiens, Lorie Pester Presse 3,2 Spectateurs 2,1 Voir sur Salto Jules a beaucoup évolué, notamment au contact de Noor. Etes-vous content qu'il ait finalement montré d'autres facettes de sa personnalité, qu'il ne soit plus simplement le "petit con" énervé en permanence ?Oui, on avait un peu débattu du personnage avec certaines personnes de la production et on s'était dit que ça pourrait être bien d'avoir un Jules un peu plus léger. Et c'est clairement l'arrivée de Noor dans sa vie qui lui offre cette légèreté. Parce qu'à la base Jules était très solitaire. Il n'avait pas du tout envie d'être là. Il vivait avec sa mère avec qui il était en conflit un jour sur deux. Il en avait juste marre de tout en fait. Et cette relation avec Noor a fini par lui permettre de s'ouvrir un peu et de retrouver le sourire. La seule personne qui le faisait sourire auparavant c'était son père, sauf que malheureusement il est mort assez tôt dans l'histoire. À cause du rôle joué par Jules dans les manigances de Charlie, et les conséquences que cela a eu sur leur entourage, Noor et Jules ont récemment rompu. Est-ce que vous aviez la sensation que cette relation n'évoluait plus beaucoup et qu'il était temps de faire bouger les choses d'une manière ou d'une autre ?Honnêtement, je pense qu'il y a toujours des nouvelles choses intéressantes à jouer et à créer sur une série comme Demain nous appartient. Et cette séparation apporte un peu de renouveau au personnage de Jules, donc en tant que comédien c'est forcément intéressant à jouer. Je suis ravi. Et en même temps ça m'attriste un peu car j'aimais beaucoup jouer avec Sahelle de Figueiredo, qui interprète Noor. Dans les épisodes diffusés cette semaine sur TF1, Jules joue les chevaliers servants avec Charlie lors de son retour au lycée, alors que tout le monde la déteste. Que pouvez-vous dire sur cette nouvelle intrigue ?Il va y avoir un rapprochement entre Jules et Charlie, effectivement. Mais jusqu'où ? On le découvrira très bientôt. Ce que je peux dire c'est que Jules va jouer les chevaliers blancs avec Charlie. Il va être le seul à la soutenir et à essayer de la tirer vers le haut. Au fond, il s'identifie beaucoup à elle parce que, quand il est arrivé, lui aussi était très seul. Donc ce moment de solitude que vit Charlie le touche beaucoup. D'autant plus que c'est une fille qui a perdu son père, comme lui. Ils ont pas mal de points communs en fait. Et tout ce qu'elle traverse le remue vraiment. Capture d'écran/TF1 Ce rapprochement entre Jules et Charlie vous a-t-il surpris ?Pas vraiment, car depuis le début ils sont assez complices. Pour reprendre vos mots, qui sont assez justes, ce sont les deux petits cons du lycée. Donc en vérité ce n'est pas si étonnant qu'ils se rapprochent. Peut-on s'attendre à une vraie histoire d'amour entre les deux ?Ça je ne peux pas le dire (rires). Je laisse le soin aux téléspectateurs de le découvrir, c'est justement ce qui va être drôle. Mais ce n'est pas impossible. Après, est-ce que Jules va tenter quelque chose ? Est-ce que Charlie va tenter quelque chose ? Réponse très bientôt. Toujours dans la lignée de l'évolution de Jules, ses relations avec Martin se sont enfin un peu apaisées. Vous avez eu une scène très touchante avec Franck Monsigny récemment, lorsque Jules est en garde à vue. Est-ce que c'est une relation qui va continuer à être développée ?Oui, on va continuer à voir Jules et Martin ensemble. Les tensions entre les deux personnages s'apaisent, et Jules essaye de faire le deuil de la mort de son père, de tourner la page, et de prendre sur lui. Et lors de cette scène de garde à vue, on a pu voir un Martin qui se confie beaucoup. Alors forcément ça touche Jules. Et encore une fois, je pense qu'ils ont des points communs. Donc, oui, ils vont continuer à se rapprocher. Avez-vous des envies concernant Jules pour la suite de la série ?J'aimerais bien explorer l'aspect "Nouvelle-Zélande" du personnage, qui avait été évoqué au début de l'histoire avec son père, qui avait planqué de l'argent là-bas. On avait commencé à l'explorer un peu lorsque Jules commençait sa cavale et projetait se rendre en Nouvelle-Zélande. Mais il se retrouvait bloqué en Italie et Noor finissait par le convaincre de faire demi-tour et de rentrer à Sète. Et je trouve que ce serait chouette que cela revienne dans les intrigues et que ce soit cette fois-ci davantage développé. Telsete/TF1 D'autant plus que Jules passe le bac à la fin de l'année scolaire, donc ça ouvre le champ des possibles pour son avenir finalement?C'est ça. Il sera majeur à la fin de l'année scolaire, car il aura 18 ans en mai. Donc oui, c'est un grand champ des possibles qui s'ouvre à lui avec la fin du lycée et son entrée dans la vie adulte. Il va pouvoir être plus autonome et voler de ses propres ailes. Désolé pour cette expression un peu kitsch (rires). Jules fait partie, comme Charlie, des personnages qui ne laissent pas indifférents. Est-ce que les commentaires des téléspectateurs et des internautes vous affectent ?Au tout début, oui, ça m'affectait pas mal. Déjà car il y a une partie des gens qui mélangent fiction et réalité. Donc au début j'avais droit à des commentaires assez violents sur les réseaux sociaux. Quand on n'est pas habitué à ça c'est compliqué (rires). Les gens n'ont pas trop de filtres et je pense qu'ils se disent qu'on ne lit pas les commentaires. Ils se disent "Allez, je vais buzzer, je vais avoir des like, et ils ne liront jamais ce que j'écris de toute façon". Alors qu'en fait, si, on en lit quand même une partie quand on tombe dessus. Et finalement, avec le temps, je me suis fait une raison. Je me suis dit "Jules c'est un petit casse-couilles, bien relou, et si ça énerve les gens ça veut dire que tu tiens bien ton rôle". Donc finalement c'est un mal pour un bien. Et puis on a tous droit à des commentaires de ce style. Au départ c'est lié au personnage, puis ça part sur le physique, ou sur autre chose. C'est choquant au début, et puis au bout d'un moment ça ne nous fait plus rien. Car une série quotidienne, ça forge très vite. Maintenant ça me fait plus rire qu'autre chose. Je reçois parfois des commentaires très limites, mais ce n'est pas très grave. Je les lis avec mes potes et on se marre. Le positif je le prends, et le négatif, si ce n'est pas constructif, ça me fait juste marrer. Et il faut quand même rappeler que les personnes qu'on croise dans le rue sont à 99,5% des gens hyper bienveillants. C'est super de pouvoir échanger en vrai, c'est autre chose qu'un truc à travers un écran d'ordinateur. Il y a beaucoup de fans qui viennent en vacances à Sète pour se rapprocher un peu plus de leur feuilleton quotidien. C'est chouette, c'est top de pouvoir les rencontrer Depuis cet été, vous tournez Demain nous appartient dans le respect des mesures sanitaires liées au Covid. Comment le vivez-vous ?C'est une ambiance différente, mais je pense que c'est pareil pour tout le monde, pour tous les corps de métiers. Bien sûr, pour les scènes de bisous par exemple, on a des tests Covid à disposition. Tous les techniciens ont des masques en permanence. Les comédiens en portent entre chaque prise. Donc, disons que l'ambiance est moins glamour, mais on fait avec. Et c'est pour le mieux, car si on ne faisait pas ça je pense que le tournage ne pourrait pas continuer. Propos recueillis le 7 décembre 2020 par téléphone.

Toute images ou video sur cette page sont la propriété de TF1

Découvrez toutes les indiscrétions et les Intrigues, spoiler, résumés des épisodes de dna en avance de la france et la belgique suivez nous sur notre page Facebook

Rechercher


A Propos de DNA SCOOP

Site dédié a l'univers de Demain nous appartient résumé video de la chaine officiel de dna intrigue nous partageons tout avec vous.

Social Links