Demain nous appartient : l'avenir de Betty, une intrigue musicale bientôt pour les Moreno... Lou se confie.

Posté: 2021-05-03 20:35:01. | Par Admin

LOU-MUZEEKONE©2021 AlloCiné : Vous jouez dans Demain nous appartient depuis quatre ans maintenant. Quel bilan tirez-vous de cette aventure qui a marqué vos premiers pas de comédienne ? Lou : C’est une super aventure, qui m’a ouvert énormément de portes et qui a permis aux gens de me découvrir sous une autre facette, en parallèle de ma carrière de chanteuse. Les téléspectateurs, ainsi que toutes les équipes que je côtoie sur la série, m’ont vu grandir au fil des ans, car j’ai commencé à jouer Betty à 13 ans, et aujourd’hui j’en ai 17. Mon personnage a beaucoup évolué et je suis ravie de la tournure que ça a pris. Au début, Betty se laissait beaucoup écraser par son frère et sa sœur, et aujourd’hui elle s’assume de plus en plus. Quand je revois des extraits des premiers épisodes, je me dis "Heureusement que j’ai fait des progrès" (rires). Les gens ont pu voir une vraie évolution et se sont vraiment attachés au personnage. On m’identifie beaucoup à Betty et à la série. D’autant plus que je suis l’une des rares jeunes comédiennes à être là depuis le début. Et j’espère que ça va continuer encore longtemps. Demain nous appartient Sortie le 17 juillet 2017 | 30min Série : Demain nous appartient Avec Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur, Clément Rémiens, Anne Caillon, Clément Rémiens Presse 3,2 Spectateurs 2,1 Voir sur Salto La famille Moreno a connu pas mal de changements depuis 2017.  Garance Teillet et Joaquim Fossi, les interprètes de Jessica et de Dylan, sont notamment partis. Espérez-vous les voir revenir prochainement, pour un épisode ou plus ? Ce serait un petit peu mon rêve (rires). Depuis qu’ils ont quitté la série, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de les voir, car nous sommes tous bien occupés. Joaquim suit une formation dans une école de théâtre dans le Nord, et Garance a pas mal de projets. Mais sur le tournage nous étions tous très proches. Il y avait un vrai lien hyper fort au sein de la famille Moreno. Et qui est toujours là, aujourd’hui, avec Ariane Seguillon et Arnaud Henriet, qui continuent parfois de me voir comme une gamine de 13 ans. Ce qui me fait beaucoup rire. Avec Ariane, par exemple, nous avons une relation hyper fusionnelle, nous avons créé un vrai lien en dehors de la fiction. Mais Joaquim et Garance nous manquent, c’est certain. Je serais vraiment ravie qu’ils reviennent le temps d’un épisode. Et je pense que les téléspectateurs aimeraient tout autant. Car même s’il y a eu des changements dans la famille Moreno, ça reste le noyau de base. Aujourd’hui Charlie et Luke habitent avec les Moreno. Ça a été facile de créer un lien avec Clémence Lassalas et Martin Daquin ? Complètement. J’adore quand de nouveaux comédiens arrivent, c’est toujours enrichissant. Avec Clémence on s’entend très bien, on se taquine beaucoup entre les prises. Quant à Martin, il est adorable, c’est un vrai sucre. Il y a une super bonne ambiance entre nous et je pense que ça se ressent à l’écran. C’est une nouvelle version de la famille Moreno qui fonctionne bien. Capture d'écran/TF1 Que pouvez-vous dire sur ce qui attend Betty dans les prochains épisodes de la série ? Va-t-elle être là pour soutenir Charlie, qui a vécu une période assez compliquée pendant les révisions, entre son inquiétude au sujet de sa grossesse présumée et sa rupture avec Jules ? En fait, j’ai été assez peu présente sur le tournage durant cette intrigue. J’ai seulement eu quelques scènes dans la maison car, en parallèle, je préparais mon troisième album en studio. Mais Betty et Charlie ont une relation un peu amour-haine. Elles s’entraident parfois, puis elles se clashent, donc je ne pense pas que c’est vers Betty que Charlie se tournerait pour obtenir du soutien. Mais j’aime beaucoup cette relation, c’est très drôle à tourner, on s’amuse beaucoup avec Clémence. Ce que je peux cependant vous révéler c’est qu’à l’occasion de la Fête de la musique, il va y avoir une grosse intrigue familiale autour de la chanson pour Betty et les Moreno. Au niveau du tournage, vous avez environ deux mois d’avance sur la diffusion, ce qui signifie que vous mettez actuellement en boîte les épisodes qui coïncident plus ou moins avec les épreuves et les résultats du bac. Les auteurs de Demain nous appartient vont ont-ils parlé de ce qui attend Betty après le lycée ? Pas du tout (rires). Les auteurs ont parlé avec certains acteurs de ce qu’ils avaient prévu pour eux, mais moi ils ne m’ont rien dit, je ne sais pas du tout ce que va faire Betty après le bac. Bon, déjà, ce que je peux vous dire c’est qu’elle ne va pas quitter la série. C’est déjà ça, c’est rassurant. Mais la grande question c’est de savoir si Betty va s’orienter vers la musique ou si elle va plutôt faire des études supérieures vu qu’elle est très intelligente. Pour l’instant je n’en ai aucune idée. Mais au moins j’aurai la surprise en lisant les scénarios, c’est assez drôle. Étant vous-même chanteuse, avez-vous envie que Betty continue dans cette voie-là ou préfèreriez-vous explorer d’autres choses justement ? Je préfèrerais explorer autre chose, c’est certain. C’était sympa de faire un parallèle avec ma carrière de chanteuse, mais je fais de la musique en dehors de la série donc c’est sûr que ce serait plus intéressant pour moi d’explorer d’autres univers. Et de faire évoluer Betty vers quelque chose d’un peu inattendu. Surtout que c’est un personnage qui a pas mal de cordes à son arc. Capture d'écran/TF1 On pourrait aussi imaginer à l’avenir une histoire d’amour pour Betty, qui est l’une des rares adolescentes de la série à n’avoir jamais eu de relation…C’est vrai. On en discute souvent avec les autres jeunes de la série et ça nous fait rire. Mais je me dis que ce n’est pas plus mal car ce n’est pas vraiment dans le caractère de Betty, qui n’est pas franchement une grande romantique. Et ça permet au personnage de se démarquer un peu. Elle a des crush, comme tout le monde, mais elle n’est pas très douée en amour, elle n’a pas le truc (rires). On a pu le voir avec Maxime, ou récemment avec Isam. Elle tente des choses et ça ne marche jamais. Après quatre ans passés dans la série, vous prenez toujours autant de plaisir et n’avez donc aucune envie de partir ? Non, je n’ai pas envie de partir, mais je ne me ferme pas non plus des portes en me disant "Je vais rester dans Demain nous appartient toute ma vie". J’aime multiplier les expériences pour me forger. Mais j’adore Demain nous appartient, vraiment, c’est une expérience magnifique. On vous a vu en avril dans Léo Matteï, dans un rôle très différent. Qu’est-ce qui vous a plu dans ce personnage et dans l’idée de participer à cette série ? Ce que j’ai aimé c’est que c’était un personnage très différent de Betty. Ce personnage était à l’opposé de moi, et c’était un sujet hyper sérieux, hyper dramatique. Alors que dans Demain nous appartient on aborde souvent des sujets très léger, très frais car la famille Moreno c’est la famille qui fait rire, la famille un peu cool de la série. Donc quand on m’a proposé de jouer dans Léo Matteï j’ai évidemment sauté sur l’opportunité. Les équipes étaient hyper bienveillantes, j’ai fait de super rencontres, j’ai beaucoup appris au contact de Jean-Luc Reichmann et de tous les autres comédiens. Et malgré les sujets assez lourds abordés par la série, il y avait une super ambiance sur le tournage. Avez-vous d’autres projets à la télévision ? Ou allez-vous surtout vous consacrer à la chanson dans les mois à venir ? J’ai tourné un épisode de Joséphine, ange gardien sur le thème de l’écologie, qui sera diffusé prochainement. Là encore, ce sera un rôle très différent. Je joue une adolescente de 16 ans qui est hyper écolo et qui va s’opposer à sa mère, jouée par Claire Borotra, qui a un projet architectural qui est un peu à l’encontre de ses valeurs écolo. C’était une super expérience. J’ai pu tourner avec Mimie Mathy et ça s’est très bien passé. Quand j’ai dit à mes amis que je tournais avec Mimie, ils étaient super contents. C’est un peu la légende de TF1 (rires). Mais ensuite, je vais être hyper focus sur la musique pendant quelque temps puisque mon troisième album va sortir en septembre. Ça faisait deux ans que je n’avais pas sorti d’album. Et cette fois-ci je me penche sur chaque détail de ce nouveau disque. J’ai mis beaucoup d’énergie et de cœur dans cet album et j’espère qu'il plaira au public car j’en suis très fière. LOU-MUZEEKONE© 18CC On sent que "Ne me suis pas", le premier single, est un morceau plus mature. Pouvez-vous teaser la couleur, l’ambiance de ce nouvel album sur lequel vous vous êtes entourée d’une jolie équipe d’auteurs-compositeurs ? Ce sera un peu plus électro-pop dans l’ensemble. Mais j’aime bien avoir beaucoup de styles et de thématiques différentes, parce qu’à mon âge on vit plein de choses. Je pense que mon public pourra se retrouver dans ces nouvelles chansons. Et c’est important pour moi de proposer des couleurs différentes à chaque fois, pour ne pas me répéter. J’ai eu l’occasion de travailler avec plein de gens. Je ne m’enferme pas en me disant "Je vais travailler avec une seule personne et on va faire 15 chansons". J’ai appris de ces rencontres et je pense que ça a enrichi ces nouvelles chansons. J’ai travaillé avec Ilan de Thérapie Taxi, avec Matthieu Reynaud qui était dans le groupe Videoclub, avec Patxi, avec Valentin Marceau, avec Florian Rossi, alias P3GASE. Et j’ai eu l’occasion de vraiment travailler en profondeur sur les chansons, sur les textes, et ça c’était génial. C’était important pour vous de continuer à offrir des morceaux à vos fans pendant cette période compliquée de pandémie et de confinements successifs, malgré le fait que les concerts ne soient pas possibles ? Bien sûr. On vit tous la même chose. La musique a toujours joué un rôle important dans ma vie, mais encore plus aujourd’hui car on ne peut plus aller voir de concerts. Je suis à fond, j’ai tout le temps mes écouteurs. C’est un peu ça qui rythme ma vie maintenant. Et j’ai mis deux ans à faire un troisième album car je me suis vraiment concentrée sur l’écriture durant le confinement. Je me suis remis au piano, et donc bizarrement cette période a été bénéfique pour moi. Je me suis concentrée sur la musique et au final je suis ravie car aujourd’hui je compose et j’écris la plupart de mes chansons.

Toute images ou video sur cette page sont la propriété de TF1

Découvrez toutes les indiscrétions et les Intrigues, spoiler, résumés des épisodes de dna en avance de la france et la belgique suivez nous sur notre page Facebook

Rechercher


A Propos de DNA SCOOP

Site dédié a l'univers de Demain nous appartient résumé video de la chaine officiel de dna intrigue nous partageons tout avec vous.

Social Links